Partout dans le monde, la mondialisation change la façon dont les aliments sont produits, distribués et consommés. La population mondiale croissante et la montée de la classe moyenne amènent le besoin de transporter de la nourriture dans des zones densément peuplées et ce, sur de longues distances.

La sécurité alimentaire devient un sujet de plus en plus important pour les réseaux d’approvisionnement mondiaux. Lorsque transportés à l’extérieur de la plage de température requise, les aliments peuvent devenir invendables ou leur durée de vie peut diminuer de manière significative. Par conséquent, il est essentiel de surveiller la température dès les premières étapes de fabrication jusqu’à la livraison du produit.

Ceci est loin d’être une tâche facile et implique la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement alimentaire à température contrôlée. Cette chaîne du froid doit intégrer des contrôles opérationnels rigoureux et efficaces pour veiller à ce que la nourriture se rende au consommateur final en toute sécurité.

Gestion de la chaîne du froid alimentaire

La gestion de la chaîne du froid alimentaire est au cœur du système de distribution alimentaire. Expédier des aliments au travers des frontières requiert une planification complexe. Cette logistique implique des quais réfrigérés, de nombreuses zones de réfrigération dans les centres de distribution, des véhicules frigorifiques et des emballages isothermes.

Le défi consiste à s’assurer que la nourriture soit protégée tout au long du processus de distribution. Une excursion de température peut rendre la nourriture dangereuse ou réduire la durée de vie du produit. Les processus de dégradation sont plus rapides lorsque les produits sont exposés à des températures élevées. En règle générale, les processus de dégradation doublent pour chaque augmentation de 10⁰C.

Prenez par exemple l’impact de la température sur l’entreposage des légumes verts. À une température de 0⁰C, les légumes verts peuvent être conservés jusqu’à 1 mois. Cependant, si la température augmente à 10⁰C, le potentiel d’entreposage diminue à 2 semaines. Cela démontre l’importance de bien gérer la chaîne du froid pour les aliments et autres produits thermosensibles.

Les causes de la perte d’aliments

À l’échelle mondiale, un tiers des aliments produits sont gaspillés. Au Canada, 30 à 40% de la nourriture est jetée, représentant près de 27 milliards de dollars chaque année. Le graphique ci-dessous illustre la proportion de nourriture perdue au long de la chaîne de distribution au Canada:

Pertes produits alimentaires

La perte de nourriture durant le transport et la distribution est souvent le résultat d’emballages inadéquats, de conditions d’entreposage inappropriées ou du manque de communication entre les partenaires de la chaîne d’approvisionnement. Selon VCM International, la réduction du gaspillage alimentaire peut aider les entreprises à diminuer les coûts d’exploitation de 15 à 20% et augmenter la rentabilité par 5 à 11%.

Le vrai coût de la perte de nourriture

Les coûts associés à la perte d’aliments s’accumulent tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Quand une palette de nourriture devient invendable à cause de la température, le coût direct le plus visible est le prix facturé. Cependant, il y a beaucoup de coûts cachés à prendre en considération. Il y a, par exemple, les investissements dans l’infrastructure et l’inventaire, ainsi que le travail, l’énergie, les frais d’élimination, les démarques de prix, le transport, les audits, et l’amortissement des machines. Il ne s’agit que de quelques-uns des coûts indirects associés à la perte de nourriture pouvant affecter négativement une entreprise.

Par conséquence, la maîtrise de la chaîne du froid alimentaire est un aspect clé de la gestion d’une entreprise. La gestion stratégique de la chaîne du froid alimentaire offre la conformité, la sécurité et l’efficacité améliorée à l’échelle mondiale.

Vous voulez maîtriser votre chaîne du froid? Télécharger notre guide La Chaîne du Froid en 4 Étapes ici!

Références:

Kitinoja, L. (2013). Use of cold chains for reducing food losses in developing countries. The Postharvest Education Foundation. Retrieved from:http://www.postharvest.org/Use%20of%20cold%20chains%20PEF%20white%20paper%2013-03%20final.pdf

Sherman, D. (2014). A wasted opportunity: Addressing $31 billion in food waste in Canada. Canadian Grocer. Retrieved from: http://www.canadiangrocer.com/top-stories/a-wasted-opportunity-addressing-31-billion-in-food-waste-in-canada-47068

Uzea, N., Gooch, M., & Sparling, D. (2014). Developing an Industry Led Approach to Addressing Food Waste in Canada. Provision Coalition. Retrieved from: https://www.provisioncoalition.com/Assets/website/PDFs/Provision-Addressing-Food-Waste-In-Canada-EN.pdf

Uzea, N., Gooch, M., & Sparling, D. (2014). $27 Billion Revisited: The Cost of Canada’s Annual Food Waste. Value Chain Management International Inc. Retrieved from: http://vcm-international.com/new-report-annual-food-waste-in-canada-is-31-billion/

Winkworth-Smith, C.G., Foster, T.J., & Morgan, W. (2014). The Impact of Reducing Food Loss in the Global Cold Chain. The University of Nottingham. Retrieved from: http://naturalleader.com/wp-content/uploads/2016/04/UTC-Nottingham-Report_3-30_FINAL.pdf